Imprimer

Hommage aux pionniers de l'industrie

Dans le cadre de son 75e anniversaire, l’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ) a rendu hommage à plusieurs pionniers de l’industrie québécoise du meuble. Ces personnes comptent au moins 50 ans d’expérience au sein de cette industrie, et certains ont réalisé cet accomplissement dans la même entreprise! C’est à l’occasion de son congrès annuel, qui se tenait à l'hôtel Ritz-Carlton Montréal, que l’AFMQ a honoré ces pionniers.

 

Notons également que l’AFMQ a également souligné la généreuse contribution de certains anciens présidents de son conseil d’administration. 

 

Les pionniers

Maria Romano

Dans cette industrie très masculine, la seule pionnière que nous avons trouvée est madame Maria Romano. Née en Italie, elle a émigré au Canada en 1952 où elle a rencontré Gino Romano. En 1961, Gino commence à fabriquer des sofas dans le garage de sa belle-sœur, qu’il livre sur le toit de son station-wagon

 

En 1962, l’entreprise G. Romano Inc. était créée : Gino s’occupait de la production, et Maria, de l’administration. En 1963, Maria et Gino se marient et de cette union naîtront trois filles. Pendant 30 ans, l’entreprise était en croissance.

 

En 1994, à la suite du décès de Gino à l’âge de 53, Maria assure la présidence de l’entreprise. Sa fille, Natalina et son époux Rick ont travaillé dans l’entreprise de 1994 à 2014.


G. Romano a traversé les tempêtes notamment grâce à la saine gestion financière et au sens des affaires de Maria.

 

Aujourd’hui, l’entreprise fabrique sur commande des meubles rembourrés contemporains de grande qualité, qu’elle distribue partout en Amérique du Nord. Depuis 2014, Maria est appuyée de Théo, l’époux de sa fille aînée Anna, qui est le directeur général de G. Romano et qui siège au CA de l’AFMQ.

Après 55 ans, Maria est toujours présidente de G Romano, et voit aux activités quotidiennes de l’entreprise… Pour elle, les employés font partie de sa famille élargie! Une vraie belle histoire de famille!

 

Nicola Amendola

Pour Nicola Amendola, tout a débuté en 1964, par ses études en design industriel en Italie. En 1967, il émigre au Canada à l’âge de 18 ans où il commence à travailler dans l’industrie du meuble.

 

En 1968, il est embauché chez Jaymar où, pendant 18 ans, il sera concepteur et designer, en plus de se spécialiser dans les meubles en cuir. En 1987, il fonde avec 2 associés Meubles MIRANI, entreprise qu’il quittera en 1992.

 

Pour continuer d’exercer sa passion pour le design et mettre à profit sa créativité, ses habiletés et son souci du détail, il fonde une autre entreprise en 1993, Italdivani Meubles Inc. avec son beau-frère.

 

En 1999, il en devient l’unique actionnaire, et son entreprise demeure à l’affût des tendances et des techniques de fabrication. Depuis sa fondation, Italdivani s'est taillé une place de choix dans l'industrie du meuble et jouit d'une excellente réputation au Canada.

 

Depuis plusieurs années, les enfants de Nicola, Marina et Mike travaillent avec lui dans l’entreprise dont ils prendront un jour la relève.

 

Monsieur Amendola n'a pas pu participer au Banquet du 75e où nous remttions les plaques, alors c'est son partenaire d'affaires, Jean-François Nolin, président d'Huppé, qui l'a reçue en son nom.

 

Jacques Canin

Natif de Bordeaux en France, monsieur Jacques Canin a fait son service militaire, puis a complété une formation de designer et de dessinateur de meubles. Il prend ensuite une décision qui changera sa vie : il émigre au Canada.

 

En 1951, Victoriaville était la capitale canadienne du meuble, c’est tout naturellement là qu’il s’installe. Un an plus tard, il devient travailleur autonome en tant que designer, et en 1955, il décide de produire lui-même les meubles qu’il dessine. Il fonde alors Vic Store Fixture, c’est le début d’une belle aventure d’audace et d’innovation.

 

Monsieur Canin transmettra avec fierté à ses deux fils, Domynique et Fabrice, sa passion pour le design de meubles. Ceux-ci prendront plus tard la relève de l’entreprise. L’histoire se poursuit aujourd’hui, après 62 ans, avec la troisième génération de la famille Canin. Une des quatre petites-filles de Jacques, Fannie travaille dans l’entreprise avec son conjoint Charles-Éric. Et ça continue!

Marcel Couillard

Marcel Couillard n’a pas fondé d’entreprise… mais il a fondu et soudé pas mal de métal puisqu’il est préposé au métal chez Amisco depuis 50 ans!

 

Embauché à 18 ans en 1967, par Léonard Poitras, le grand-père de Réjean et de Claude, actuels président et vice-président d’Amisco, Marcel Couillard évolue dans la même entreprise depuis 50 ans! C’est non seulement un vaillant travailleur, mais un homme très fidèle.

 

Et dire qu’au début de sa carrière dans l’industrie du meuble, il a été tenté par un de ses frères de se joindre à l’équipage d’un bateau. Il a choisi de rester les deux pieds sur terre, et il a bien fait, puisque le bateau a coulé au large de la Caroline du Nord.

 

Au fil des années, Marcel est devenu un employé polyvalent qui touche à diverses tâches dans l’entreprise. 50 ans après son arrivée chez Amisco, il n’envisage pas encore la retraite, puisqu’il aime ce qu’il fait… Un autre vrai passionné de l’industrie du meuble!

 

Crédit photo : Maxime Paradis pour LePlacoteux.com 

 

Guy Lacasse 

Guy Lacasse a fondé son entreprise il y a 61 ans, le Groupe Lacasse. À ses débuts, Guy et ses deux frères Réal et Réjean, produisaient des meubles de machines à coudre : un total d’un million d’unités produites au Canada pendant 20 ans. Vers la fin des années 70, ce type de meuble était en déclin, Lacasse achète donc en 1979 une première entreprise spécialisée dans l’équipement de bureau.


Visionnaire, Guy Lacasse fonde un parc industriel en 1980 et il se trouve ainsi à l’origine de la création d’une douzaine de PME : il voulait que tous ses fournisseurs soient situés à proximité (pièces, métal, finition, systèmes, chaises, etc.)


Entre 1980 et 2000, s’amorce une série d’acquisitions, de ventes d’actions et d’associations qui contribuent à la croissance de l’entreprise.


En fait, plusieurs descendants de la famille Lacasse évoluent dans l’industrie du meuble : Sylvain et Patrick, les fils de Réal, ainsi que les 3 enfants de Guy, soit Pascal, Nancy et Robin. Robin est d’ailleurs l’actuel PDG de Mar-Kit.


En 2000, Groupe Lacasse dont le chiffre d’affaires est de 110 M$, est vendu Haworth. En 2012, Guy Lacasse, son fils Robin et Sylvain Garneau (actuel PDG de l’entreprise) rachètent Groupe Lacasse. Depuis, l'entreprise ne cesse de grandir par différentes acquisitions au Canada et aux États-Unis.


À 78 ans, Guy Lacasse est toujours actif et très en forme. Il veille à ce que les membres de la grande famille accomplissent leur rêve… 

 

C'est son fils Robin Lacasse, président-directeur général de Mar-Kit, qui a accepté la plaque en son nom.

 

Bruno Selmay 

Bruno Selmay est arrivé d’Allemagne en 1954 avec ses qualifications de maçon, et il commence sa carrière dans l’industrie du meuble en 1963 chez Colibri Furniture. Il a été un des deux premiers employés chez Colibri où il travaillait comme ébéniste. Puisqu’il était maçon de formation, il construisit, au fil des années, des agrandissements de l’usine de ses propres mains. Il a occupé divers postes chez Colibri jusqu’à devenir directeur d’usine.


Quand les deux frères propriétaires décident de quitter l’entreprise au début des années 80, Meubles Mobican Furniture Inc est créée et Bruno devient directeur de l’usine. En 1988, Bruno décide, avec son fils Patrick et un groupe d’employés, d’acheter l’entreprise.

 

Toujours aussi passionné, Bruno travaille encore, à raison de quelques demi-journées par semaine, avec son fil Patrick, et ses petits-fils, Nicolas et Mathieu… Bruno leur transmet son savoir-faire et ses expériences professionnelles et de vie.

 

 

Les anciens présidents du conseil d'administration

Yves Caron - 2003 à 2005

Après avoir terminé son baccalauréat en économie, Yves Caron obtient un emploi comme gérant de compte majeur à la compagnie Heinz. En 1988, à l’âge de 25 ans, il réalise son rêve : devenir entrepreneur! Il fonde alors l’entreprise Trica avec son frère François.

Après des débuts modestes remplis d’embûches, Trica se taille une place de choix dans l’industrie du meuble au Québec et au Canada. Ses meubles contemporains et novateurs, de grande qualité, sont distribués au Canada et exportés aux États-Unis.

Dynamique et dévoué, Yves s’implique rapidement au sein de l’Association des fabricants de meubles du Québec en tant qu’administrateur.

Reconnu pour ses qualités de gestionnaire, il est nommé président du conseil d’administration de l’AFMQ en 2003. Il occupe cette fonction durant deux ans avant de passer le flambeau.

En 2017, après 29 ans à titre de président de Trica et après avoir bien préparé sa relève, Yves a décidé de prendre une retraite bien méritée.

 

Michel Deveault - 2000 à 2003, 2010 à 2012 et 2014 à 2016

Michel Deveault est un président récidiviste de l’AFMQ! Il a en effet été à la tête du conseil d’administration à trois reprises, de 2000 à 2003, de 2010 à 2012, et de 2014 à 2016… En plus d’y siéger comme membre, depuis de nombreuses années.


Diplômé en Recherche opérationnelle du Collège Militaire de St-Jean, il a ensuite été officier d’infanterie au Royal 22e Régiment.


En 1984, il commence sa carrière chez Canadel. Sa contribution à l’industrie du meuble, au-delà de son rôle clé chez Canadel et de son apport à l’AFMQ, comprend diverses collaborations avec des instances gouvernementales, notamment dans l’établissement du fonds de diversification et du créneau ACCORD Meuble.


Au fil de sa carrière de plus de 30 ans dans l’entreprise familiale, Michel a contribué à faire de Canadel un chef de file dans l’industrie du meuble au pays. Aujourd’hui, ses quatre fils, Jean-Philippe, Tristan, Timoty et Tomas ont amorcé une carrière au sein de Canadel. La tradition se poursuit!

 

Fernand Fontaine - 1990 à 1992

Fernand Fontaine a commencé sa carrière à titre de Directeur général de la société coopérative agricole de La Présentation, en Montérégie, à l'âge de 20 ans. 


En 1976, il a obtenu son titre de CGA. En 1992, il a reçu le titre de Fellow CGA, décerné aux comptables d'exception. Monsieur Fontaine a en fait soutenu plusieurs causes philanthropiques durant sa carrière. En 2004, il a obtenu la plus haute distinction du milieu comptable : le prix John Leslie, destiné aux CGA qui se distinguent à l’échelle canadienne.


« Dans ses temps libres », Fernand Fontaine a également fondé Dutailier en 1977, une entreprise manufacturière prospère qui célèbre son 40e anniversaire en 2017. Il est toujours président de l'entreprise et ses fils David et Bruno suivent ses traces au sein de l’entreprise.


Soulignons enfin que Fernand Fontaine a présidé le conseil d’administration de l’AFMQ de 1990 à 1992. Il a également été un acteur important durant les premières négociations de l'ALENA durant les années 80, notamment en défendant le mémoire de l'AFMQ devant le Parlement canadien.

 

Daniel Pelletier - 2012 à 2014

Visionnaire, leader, fonceur, créateur, motivé, travaillant et muni d’un esprit entrepreneurial depuis toujours, c’est en mai 1980, avec son diplôme de dessin industriel en poche, que Daniel Pelletier fonde son entreprise.

 

Il est président et chef de la direction du groupe, devenu Artopex en 1993, au moment de l’achat de l’entreprise du même nom. Artopex ne fut pas sa première acquisition ni sa dernière d’ailleurs. Daniel en a neuf à son actif.

 

En plus de diriger de main de maître ses cinq unités de fabrication et son équipe de plus de 700 employés, Daniel est généreusement impliqué dans sa communauté. Il partage son expérience et son savoir en agissant à titre de conférencier et en siégeant à différents bureaux de direction et comités.

 

Et pour agrémenter ses journées déjà longues, il agit comme mentor pour ses deux fils, Martin et Francis, qui assureront la relève et la pérennité d’Artopex et perpétueront ses valeurs.
 

Réjean Poitras - 2005 à 2007 et depuis 2016

L’actuel président du conseil d’administration de l’AFMQ, Réjean Poitras en est à son second mandat à la présidence, qu’il a aussi occupée de 2005 à 2007…


Détenteur d’un MBA, il est président et chef de la direction d’Amisco depuis 2000, entreprise au sein de laquelle il évolue depuis 1996. Fait intéressant, sa carrière dans l’industrie du meuble a débuté en 1994 à l’AFMQ, alors qu’il était Directeur du Service de crédit.


Parmi les réalisations de Réjean à la tête de son entreprise, notons :

- L’acquisition du Groupe Gibo en 2011, entreprise spécialisée dans le rembourrage et la finition de bois

- Le redressement de son entreprise en 2013

- L’implantation de rencontres individuelles annuelles avec tous les employés


Enfin, Réjean parle l'anglais et l'espagnol. Il est père de trois enfants, encore trop jeunes pour évoluer au sein de l’entreprise… Soulignons qu’il dirige avec flair le C.A. de l’AFMQ depuis 2016.

 

George Reinitz - 1994 à 1996

Parmi les anciens présidents du C.A. de l’AFMQ, nous comptons monsieur George Reinitz, fondateur de Jaymar.


Originaire de la Hongrie et survivant de l’Holocauste, cet orphelin émigre au Québec à l’âge de 16 ans où il travaille à Montréal Upholstery. À 24 ans, il fonde sa propre entreprise; Jaymar, nommée ainsi en l’honneur de ses parents : JAY pour Jacob, et MAR pour Martha.


Il a alors plusieurs objectifs : offrir de bonnes conditions de travail à ses employés grâce à une usine de pointe, et fabriquer des meubles tendance. Le premier modèle produit par Jaymar en 1956 fut un sofa-lit, une nouveauté à l’époque!


Monsieur Reinitz était reconnu pour ses habiletés manuelles et son souci du détail. Après des années de travail acharné, il construit une nouvelle usine de 128 000 pi2 à Terrebonne, et la ville nomme la rue en son honneur. Sous la direction de George Reinitz, Jaymar atteint un chiffre d’affaires de 42 M$ à l’aide de ses 345 employés.


En 2000, après 44 ans, George Reinitz prend sa retraite et vend à une compagnie américaine. Depuis 2014, Jaymar est de nouveau de propriété québécoise, celle de Daniel Walker.